Passer son CAP pâtisserie en candidat libre, ça veut dire quoi ?

Je passe cette année mon CAP pâtisserie en candidat libre. Concrètement, je me suis inscrite en septembre dernier pour passer l’examen qui aura lieu en mai ou en juin. C’est une méthode qui permet de s’entrainer à son rythme sans devoir suivre une formation souvent très coûteuse lorsque l’on est en reconversion professionnelle. En revanche, si l’on souhaite exercer en tant que salarié dans une pâtisserie, avoir son CAP en candidat libre n’est pas très bien vu.

Vous vous demandez sûrement pourquoi m’embêter à apprendre à faire des fraisiers, des éclairs et des galettes des rois pour vendre des kanelbulle ? Je vous épargne les éléments gonflants juridiques ; pour être synthétique c’est plus simple d’ouvrir son salon de thé / pâtisserie si j’ai le CAP. Et ça me permet aussi d’apprendre des éléments techniques et des méthodes que je peux transférer à mes produits scandinaves. J’ai décidé de le passer en candidat libre pour me laisser du temps pour créer Freyja et tant pis si mes religieuses ne font pas toutes la même hauteur 😛

Il y a différents moyens pour se former soi-même. Livres, groupes facebook, formations en ligne… A Paris, il y a aussi Michel & Augustin et les cours municipaux de la Mairie qui proposent des cours du soir pour préparer le CAP en candidat libre. Ces cours sont très très très demandés (la pâtisserie est à la mode on dirait). J’ai donc tenté les deux.

Pour Michel & Augustin, la sélection était façon La Nouvelle Star. Les 400 candidats étaient attendus dès 7h pour passer devant un jury. Mon projet a été très bien perçu et j’ai donc fait partie des 14 finalistes ! L’après-midi j’étais avec une binôme pour réaliser une préparation sur le thème du chocolat en un temps limité. On a fait un brookie. Il y avait une bonne ambiance, on s’est bien amusé. Délibération du jury et annonce des résultats… Je ne suis pas appelée. Dommage… Petit coup dur mais il fallait vite me remettre dans le jeu car le lendemain j’avais mon oral pour les cours de la Mairie de Paris.

J’avais envoyé durant l’été mon dossier qui avait été présélectionné. Il me restait à passer un oral dans l’école partenaire. D’environ 400, on n’était plus que 30 candidats et ils en prenaient 12. L’Eglise Suédoise qui arbore son joli drapeau bleu et jaune se trouve sur le trottoir en face de l’école hôtelière du Lycée Jean Drouant, un signe ? 😊 J’arrive bien en avance, ayant peur de me perdre. Un chef pâtissier avec sa toque a dû voir mon regard perdu balayer les différents escaliers. Il s’approche de moi et me demande la raison de ma venue. Je lui dis que j’ai un oral à passer mais que j’ai une demi-heure d’avance (oui, j’étais très en avance). Il m’explique que l’oral aura lieu avec lui et qu’on peut commencer dès maintenant. Je le suis monter les étages jusqu’à arriver à une salle de classe. On s’installe, je n’ai plus de souffle et il me demande de me présenter. J’inspire puis je lui parle de moi et de mon projet. Il m’explique ensuite le déroulé de la formation. J’aurai la réponse la semaine suivante. Je sors de là n’ayant aucune idée si ce que j’ai dit était bien ou non. Un peu angoissée, j’attends les résultats avec impatience. Yes ! Je suis prise 😀

Tous les jeudis soirs, on se retrouve dans un laboratoire dans cette école, notre chef pâtissier prend plaisir à expliquer des techniques chaque fois différentes. C’est génial d’avoir un prof passionné par sa matière. Il nous fait une démonstration, on recopie ses gestes et il vient nous voir pour nous aider. Ça parait toujours plus simple quand on regarde ! Au fur et à mesure des semaines, les liens se créent dans le groupe, on prend tous plaisir à se retrouver et à pâtisser ensemble. J’apprends à travailler dans un laboratoire, ce qui est très différent d’une cuisine. En parallèle, je m’entraine de chez moi, j’en fais profiter le grand brun et ses collègues, mes amis, ma famille. La date de l’examen approchant, je m’entraine encore plus souvent et au risque de s’écœurer (ou de prendre 10kgs) j’ai créé un groupe facebook pour prendre des commandes.

Pour obtenir le diplôme et lorsque l’on a déjà le niveau bac, il y a deux petits écrits. L’un concerne la gestion des stocks et l’autre la prévention, la santé et l’environnement. L’épreuve la plus significative est la pratique. Elle dure 7h durant laquelle 4 réalisations sont attendues : une tarte, un entremet, une viennoiserie, et une pâte à choux ou une pâte feuilletée. Apparemment c’est un peu façon top chef où on court après le temps devant le regard du jury.  Cette épreuve aura lieu entre le 2 mai et le 28 juin. J’ai hâte de connaitre la date !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *