Marché de Noël

Quoi de mieux pour tester mes produits en participant à un marché ?

J’ai profité de la saison hivernale pour louer un chalet au marché de Noël de Roubaix. Là, vous vous demandez « Mais pourquoi Roubaix ?! » Si vous ne le saviez pas encore, je suis une ch’ti, et ce marché avait une dimension 0 déchet qui correspond bien à Freyja. Je ne me voyais pas vendre mes kanelbulle à côté d’un stand de goodies made in China. Pour y participer, j’ai dû me battre face à de de longues démarches administratives : création du statut de micro-entrepreneur (tout en restant zen quand mon dossier se ballade entre le greffe du tribunal de commerce, la CCI et la chambre des métiers :D), formation d’hygiène obligatoire pour vendre de l’alimentaire, adhésion à une assurance professionnelle et création de ma carte de commerçant ambulant. Après avoir validé tout ça, j’ai pu envoyer mon dossier avec les photos de mes produits et du futur stand. Même si le contexte n’était pas très favorable, (gilets jaunes et attentat à Strasbourg…) cette première expérience est très positive et me permet de débuter 2019 sur une bonne lancée!

Bon, j’avoue qu’une fois installée dans mon chalet, à attendre mon premier client, je me suis dit « mais qu’est-ce que je fabrique là ?! » :’-) puis les clients sont arrivés et je me suis sentie très à l’aise d’expliquer mes produits, mes méthodes de fabrication ainsi que mon parcours. J’étais très contente de voir le résultat concret de mon travail. Je créais le matin, puis le marché ouvrait de 12h à 19h et j’étais de nouveau derrière les fourneaux le soir. Le rythme était intense mais j’ai eu beaucoup d’aide de la famille pour gérer l’intendance et celle du grand brun au chalet pour la vente et même pour faire les biscuits lorsque j’avais du mal à suivre la demande 😊. J’ai eu beaucoup de visites de mes amies du collège et du lycée, et de ma famille. Voir des têtes connues est toujours revigorant lorsque l’on commence à avoir froid aux pieds 😊 ! J’étais très bien entourée.

Je retiens plein de choses de cette expérience, voici en vrac mes réflexions :

  • Pour un marché de Noël il faut vendre du vin chaud, mon thé n’était pas très attractif ! 😛
  • Les goûts de chacun sont très variables. Il n’y a pas de règle. Je vendais 3 goûts de « bulle » (brioches) : cannelle, cardamome et vanille. La cannelle était celui qui se vendait le mieux, et chaque jour après dégustation je tombais sur des personnes qui me disaient préférer cardamome ou bien vanille. Il est donc important d’avoir du choix pour s’adapter aux différents palais. J’ai aussi vendu des « pepparkakor », biscuits aux épices. La première semaine j’avais eu pour retour qu’ils étaient trop forts, j’ai donc diminué leur intensité la semaine d’après. Et la fois suivante, des personnes m’ont dit qu’ils préféraient ceux de la semaine précédente !
  • Noter sur mes produits leur nom seulement en suédois n’était pas très parlant pour les visiteurs. Dès que j’ai fait mention d’un magasin d’ameublement suédois (vous voyez, celui où on monte ensuite des meubles en kit sans jamais s’agacer :D), les personnes visualisaient mieux mes produits.

Chaque week-end, je vendais la totalité de mes stocks dès 17h. J’ai eu souvent le cas de personnes qui m’achetaient un kanelbulle et revenaient quelques minutes après pour me complimenter et m’en racheter deux autres. Une Suédoise est aussi venue à mon chalet ! Oui, une vraie Suédoise à Roubaix ça existe ! C’était super de pouvoir lui montrer mes produits et avoir son retour encourageant.  Elle m’a conseillé de rejoindre leur cercle suédois à Lille, c’est noté dans ma to do list ! J’ai aussi été citée dans un article de La Voix du Nord !

Il y avait une très bonne ambiance entre les différents exposants et le marché était très bien organisé. J’ai beaucoup apprécié le fait qu’il soit 0 déchet, ce qui m’a permis de proposer des consignes pour les boissons (il y a quand même quelques originaux qui boivent du thé au marché de Noël 😊 ).

Beaucoup de clients m’ont demandé où j’allais ouvrir, très bonne question… Je n’avais pas encore réfléchi sérieusement à un retour à mes racines, j’avoue que depuis le marché, je continue à me questionner.

Je vous souhaite à toutes et tous une excellente année 2019 et je vous dis à très vite pour la suite des aventures de Freyja!

3 Comments

Leave a Reply to RLB Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *